Dès septembre
Cours de tricot
le samedi
de 10h à 13h
pour débutants ou confirmés 


Modèle salopette CB11-54- Patron tricot gratuit


Tarif du cours 35€. (règlement à l'avance)

15% de remise sur les fournitures du cours.

3 Personnes minimum 5 Personnes maxi.

Nous nous réservons le droit d'annuler le cours si le nombre de personnes n'est pas suffisant.        

Renseignements et inscriptions  en magasin.



EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

Lexique Tissus

En evolution permanente...

Merci de vos demandes par mail >>

Abaca : Fibre textile naturelle, tirée des feuilles du bananier du même nom; elle est aussi appelée chanvre de Manille ou tagal.

Abouter: Action d'apporter un tissu sur un autre.

Acala (coton-) : Variéré de coton upland.

Acétate :Textile artificiel dérivé de la cellulose. Semblable à la viscose, satinée et d’aspect soyeux.

Acrylique :Fibre textile synthétique donnant un tissu léger doux et laineux.

Aérographie: Procédé d'impression consistant à pulvériser au moyen d'air comprimé une couleur au travers d'un pochoir.

Agneline: Tissu de laine bouclée imitant la toison de l'agneau.

Agnellat :Tissu en laine bouclée rappelant la laine d’agneau.

Aïda :Toile coton à trame utilisé notamment en support pour la broderie.

Alcantara : Non tissé imitant le daim ou un cuir d’aspect suédé, touché peau de pêche.

Alpaga : Fibre textile animale, brillante, douce et soyeuse.

Ananas : Fibre végétale extraite des feuilles d'ananas et servant à réaliser des tissus fins et brillants appelés batistes d'ananas.

Anglaise : Gros galon de fil de lin ou de soie. Broderie uniquement blanche au point de cordonnet.

Angora :Tissu réalisé à partir de poils de lapin angora ayant subi le traitement de pfefage.

Anti-acarien : Traitement qui empêche la prolifération des acariens. Utilisé en literie et ameublement.

Anti-tâche :Traitement qui évite la persistance des tâches sur le tissu.

Anti-UV :Traitement qui empêche les UV-B de passer à travers le tissu.

Appliqué : Technique consistant à coudre ou à coller un motif de tissu (généralement de la feutrine) pour personnaliser un ouvrage de couture.  

Apprêts : Opérations que subissent les étoffes pour acquérir leurs qualités définitives.

Arlequin : Tissu à triangles ou losanges multicolores.

Armure :Mode d'entrecroisement des fils.

Astrakan :Etoffe imitant l'aspect de la fourrure d'astrakan.

Aubusson : Tapisserie réalisée sur métier basse lisse. Par extension toute étoffes de m^me aspect.

B

Bâche : Toile forte et  imperméabilisée ou plastifiée.

Bâchette :Type de bâche légère.

Bagdad : Tulle tissé très léger et transparent avec des motifs brochés.

Baggins : Tissu en jute grossier.

Bambou : Fibre libérienne.

Base : Motif placé à la base d'un panneau ou sur une lisière (tissé ou imprimé).

Batik :Tissu à motifs obtenus par des teintures faites après un marquage à la cire (cette dernière étant éliminée par un bain en eau très chaude).

Batiste: Toile fine et légère en coton, coton peigné ou mercerisé.

Batir : Assembler les pièces d'un vêtement en les faufilant ensemble ie. en les cousant à grands points, en vue de l'essayage.

Bayadère :Etoffe présentant des effets par bandes transversales.

Biais : Diagonale d’une étoffe, il s’obtient en pliant le tissu droit-fil lisière contre le droit-fil trame.

Blanchiment :Traitement ayant pur but de donner un aspect blanc aux fils et au étoffes.

Beaver :Tissus trés lourd, lainé sur deux faces.

Bemberg® : Viscose au cuivre (cupro-ammoniacale).

Bogolan : Tissu de coton à motifs teint selon une méthode artisanale traditionnelle africaine utilisant des plantes et de la terre.

Bolduc : Ruban encollé de composition variable.

Bord côte : Garniture tricotée extensible.

Bord vif : Bord non cousu de la pièce de tissu.

Bougran : Toile épaisse permettant de renforcer ou de doubler une étoffe.

Bouillonner : Froncer, plisser un tissus sous la forme de bouillons.

Bourdon : Trés gros filé obtenu par assemblage de plusieurs bouts de coton.

Brandebourgs : Ornement en galon ou en cordelière servant de boutonnière à un vêtement: il s'agit de quatre boucles superposées et cousus au centre avec un bouton fait de la même matière.

Brocart : Tissu lourd et classique, d’aspect opulent, dessin en relief, souvent des fleurs stylisées ressemblant à de la broderie.

Brocatelle :Tissu façonné présentant des motifs satin en relief sur un fond plat base sergé.

Broché :Procédé de tissage dans lequel des trames supplémentaires n'interviennent que dans les motifs et leurs contours.

Broderie anglaise : Joli tissu  de coton aux œillets brodés de points de bourdon.

Bouillonné : Etoffe à reliefs obtenus par mélange de matières.

Boutis : Tissus matelassé cousu main. Les deux cotés pouvant être exposés.

C

Cablé : Fil obtenu par l'assemblage et torsion de fils retors.

Cachemire :  Tissu fin fait avec du poil de chèvres.

Calicot : Tissu de coton uni solide, qui s’imprime bien. Utilisé le plus souvent en écru, en tissu d’ameublement.

Canevas : Tissu de coton ajouré trè apprêté, souvent utilisé comme fond de broderie.

Cannelé :Armure présentant des côtes transversales rondes constituées par des flottés de chaîne.

Canette : Petite bobine d'environ 2 cm de diamètre et 1 cm de large qui s'insère dans le boîtier inférieur de la machine à coudre.

Cannetillé : Armure dérivé du cannelé, par groupe de fils.

Canut : Nom donné aux artisans tisseurs des soieries lyonnaises.

Chaîne :(chaîne et trame) Fils disposés dans le sens longitudinal d’une pièce de tissu.

Chambray :Tissu léger, composé d'un fil de chaîne coloré (généralement bleu) et de fils blancs.

Chintz : fine toile en coton, imprimée ou unie, présentant un aspect glacé brillant.

Coordonnés : Tissus d’aspects différents, mais assortis.

Coton : Fibre textile naturelle végétale. Le coton reste le principal tissu de décoration, bien qu’on le trouve souvent en mélange avec des fibres synthétiques comme le polyester, qui le rendent plus solide et facile d’entretien.

Coulisse : (ou passe tringle)  Ourlet non cousu aux extrémités, dans lequel on glisse une tringle à rideaux ou un cordon.

Coutil : Toile résistante en lin ou en coton, à tissage dense et serré, utilisée généralement pour la confection de matelas ou de sommiers.

Couture anglaise : Elle permet de dissimuler les bords coupés d’un tissu.

Cran : Entaille réalisée sur le bord d’un tissu permettant de marquer un repère ou de donner une forme pointue ou arrondie au tissu.

Crêpe :Tissu présentant un aspect ondulé obtenu par l'emploi de fils à forte torsion. Appelé ausi pongé. Dérivé du taffetas.

Cretonne :Toile basique de coton, lin ou chanvre souvent imprimé.

Croisure :Bande de tissu supplémentaire qui va du milieu du corps au bord d'une veste, d'une chemise ou d'un manteau. Les boutons et les boutonnières étant toujours placés sur la ligne du milieu, il faut ajouter un bord supplémentaire (la croisure) dont la largeur dépend de celle des boutons. La croisure dessous est celle sur laquelle sont cousus les boutons tandis que la croisure dessus porte les boutonnières.

Croquet : Article de passementerie plat et tressé, à la forme de serpentine.

Crin végétal : Fibres végétales préparées pour rembourrage.

Cristal : Nom déposé. Tissu léger et transparent.

Cuir : Peau animale tannée puis traitée.

D

Damassé : Tissu aux motifs en relief obtenus uniquement par le tissage (classique pour de la nappe en blanc ou couleur).

Dauphine : Tissus façonné à fond pékiné base cannetillé, à petits motifs floraux, similaire au droguet.

Décatir :Donner à un tissu sa dimension définitive en le lavant puis en le repassant à la vapeur ce qui l'empêchera de rétrécir.

Denim : (toile de Nîmes) Tissu en coton de couleur indigo.

Dentelle : Tissu à mailles  ouvertes en filigrane, faites à la main ou le plus souvent en machine.

Diamentine : Tissu de coton trés serré réalsé à partir de filés fins donnant un aspect soyeux et brillant.

Droguet :Tissu de laine.

Droit-fil : Sens des tissus, (par opposition au biais) constitué de la chaîne et de la trame.

Doupion :Tout fil présentant des variations de grosseur.

Duchesse : Satin riche et brillant teint en fil.

E-F

Elasthanne :Fibre synthétique élastomère constituée d'au moins 85% de polyuréthane et très élastique

Embrasse : (du verbe embrasser) Lien permettant de relever un rideau.

Epinglé :Etoffe de soie ou de laine à côtes transversales, présentant alternativement une fine et une grosse côte.

Etamine :Tissu de coton, lâche et transparent. A l'origine, étoffe de laine trés légère.

Extrafort : Ruban très solide servant à renforcer les ourlets.

Faufiler : Coudre provisoirement à longs points, avant l'exécution définitive

Feston : Broderie décorative de forme ronde ou pointue ajoutée aux bords d’un tissu.

Fibranne : Viscose qui a été coupée et traitée. C'est un fil discontinu, ou filé de fibres, présentant une surface duveteuse. L'origine de la fibranne remonte à 1911.

Fibres naturelles : FIbres végétales : Fibres extraires de graines (coton, kapok). Fibres extraites de tiges ou racines ( lin, chanvre, jute). Fibres animales ( laine, crin, soie)

Fibres artificielles : Fabriquées à partir de la cellulose tirée des graines de coton ou du bois. Transformée en matière liquide puis passée dans une filière, est solidifiée pour obtenir des fibres continues ( rayonne ou viscose) ou discontinues (fibranne). Les dérivés sont appelés polynosiques, acétate, triacétate.

Fibres synthétiques : Obtenues à partir de composants chimiques dérivés du pétrole principalement. Même type de traitement que la rayonne (filière). Différentes appellations: polyamide, polyester, acrylique, chlorofibre.

Fil simple : Fil sans torsion

Fil retors : Fil composé de plusieurs fils simple de même longueur, pouvant être rendus parallèles par une seule torsion.

Flanelle : Tissu fait de laine cardée.

Finette :Tissu de coton armure croisé, gratté sur face envers seulement pour donner un toucher moelleux.

G-H-I

Gabardine : Etoffe de laine ou de coton, qui comporte sur l'endroit de fines côtes en diagonale. Son tissage est très serré ce qui lui permet d'être relativement imperméable à l'air et à l'eau. Ce tissu est largement utilisé dans la confection des manteaux.

Gabarit : Patron en papier ou en carton permettant de confectionner une forme donnée.

Guingan : Cotonnade lustrée. C’est un tissu frai et gai imprimé en quadrillé de couleurs variées sur fond blanc.

Grand teint : Tissu teinté résistant au lavage.

Gros de Londres :Tissu à côtes transversales irrégulières.

Gros-grain : Bande de tissu, à cotes plus ou moins large, servant à réaliser des embrasses des bordures.

Haute couture : La haute couture est le secteur professionnel dans lequel exercent les créateurs de  vêtements de luxe. Aujourd'hui, elle s'organise autour de « maisons de haute couture », des enseignes pour certaines assez anciennes, auxquelles de nombreux grands couturiers ont collaboré au fil des années. Elle joue un rôle d'avant garde et ses œuvres préfigurent la mode. En France, d'où elle est originaire, la « haute couture » est une appellation juridiquement protégée. Les maisons de haute couture doivent répondre à un certain nombre de critères (travail réalisé à la main dans les ateliers de la maison, nombre d'employés, nombre de modèles, participation à un quota de grands défilés, utilisation d'une certaine surface de tissu).

Haîtienne : Soierie taffetas à côtes transversales alternant deux couleurs par fils pairs et impairs

Harris Tweed® : Tissu de laine vierge cardé. Tire son nom de l'île Harris à l'ouest de l'Ecosse. 

Impression : Opération par laquelle on transfére sur une étoffe les dessins préparés sur des cadres, des cylindres.

Indienne : Toile de coton légère et colorée par impression.

J-K-L

Jacquard : Tissus réalisés sur métiers à mécanique Jacquard ( non de l'inventeur). Les tissus ainsi fabriqués peuvent être des damas, des lampas, des liserés.

Jean :Tissu en coton sergé, serré, lavable et très solide.

Jersey : Armure ne comportant que des mailles endroit sur une même face et réalisé sur une même rangée d'aiguilles.

Jupe : Terme désignant les pendants d’une nappe ou d’une housse de chaise.

Kapok : Fibre végétale trés légère , imputrescible , imperméable, utilisé pour le rembourrage.

Laine :Fibre textile naturelle d’origine animale (mouton,dont le plus connu est celui de race mérinos, chèvre, lapin, chameau, lama ou encore alpaga). La laine est utilisée pour son pouvoir d'isolant thermique.

Lin :Fibre végétale extraite de la tige du linum. Fibre solide et brillante, donnant des tissus frais et absorbants.

M-N

Madras : Etoffe de soie et de coton, ainsi nommée parce qu'elle a été fabriquée d'abord à Madras, en Inde. Il est souvent de couleur vive, et est tissé en plusieurs couleurs qui forment des carreaux ou des dessins.

Manchon : House aux extrémités non cousues.

Métis : Etoffe constituée d’un assemblage de coton et de lin.

Mohair :Laine fabriquée à partir des poils de chèvre angora. Elle a un pouvoir isolant thermique et est très légère.

Molleton : Rembourrage de coton ou polyester épais que l’on utilise pour les sièges, et pour matelasser couettes, rideaux etc. 

Mousseline :  Ensemble des tissus très fins, en soie, coton, organdi, laine, etc.….transparente elle est utilisée pour des ouvrages vaporeux et aériens, pour des rideaux légers et pour draper des fenêtres.

Natté : Tissu obtenu en regroupant les fils de chaîne et de trame par deux.

Nid d'abeille : Tissu en coton, qui présente des alvéoles formées lors du tissage, et qui a une grande capacité à absorber l'eau.

Nylon :Textile fabriqué à partir d'une fibre synthétique (polyamide). Il est non absorbant

O-P-Q

Onglet : Finition consistant à replier l’excédent de tissu à 45°.

Organdi :Mousseline de coton apprêtée pouvant être brodée, imprimée.

Organza : Tissu à l'origine en soie, en synthétique de nos jours, très fin, raide et apprêté

Ottoman :Effets de grosses cotes horizontale. A l'origine en soie.

Ouatine : Tissu  employé pour sa chaleur, en fibres synthétiques, ou en coton  à placer entre la doublure et le tissu.

Panne :Etoffe qui ressemble au velours, mais dont les poils sont moins serrés et plus longs.

Parement : Pièce de tissu qui permet de doubler une encolure, une emmanchure ou tout autre bord. Les parements d'encolure ou d'enmmanchures s'appellent des "enformes".

Passementerie : Tous les articles décoratifs permettant d’agrémenter un ouvrage : franges, rubans, galons etc.  . 

Passepoil : Fine bande d’étoffe  utilisée pour dissimuler une couture.

Pekin, pékiné :Etoffe présentant des effets armurés par bandes longitudinales.

Percale : Toile trés fine et trés serrée, en coton.

Pfefage : Conférer aux filés d'angora un fort gonflant.

Pied de biche : Elément d'une machine à coudre qui s'abaisse sur le tissu pour le maintenir en place et qui permet de guider l'aiguille à travers le tissu. Il est également appelé "pied presseur".

Piqué de coton : Etoffe en coton présentant des côtes ou des reliefs « piqués ».

Plis religieuse :Ensemble de plis horizontaux dont les coutures sont cachées, généralement dans le bas d’une jupe ou d’un jupon. Ces plis plats sont maintenus sur le tissu par une couture faite à leur base. Ils donnent un aspect raffiné.

Points arrière : Point régulier effectué à la main sur l’envers du tissu et permettant de réaliser des coutures résistantes. On repique l’aiguille au même endroit pour chaque nouveau point.

Point avant : Point régulier réalisé sur l’endroit du tissu pour effectuer un assemblage basique ou pour froncer un tissu.

Point de bâti : Point devant provisoire qui permet l’assemblage de différentes pièces de tissu ou le marquage d’une poche, d’un ourlet avant le piquage définitif.

Point caché ou invisible : Employé pour la confection d’ourlets ou pour fixer une doublure ; ils n’apparaissent pas sur l’endroit du tissu.

Point de chausson : Employé en broderie ou pour surfiler des ourlets, on réalise des petites croix régulières, de gauche à droite, sur l’envers du tissu.

Point de croix : Réalisé à la main, il est décoratif ou permet de maintenir des plis en place.

Point d’épine : Point décoratif employé pour assembler des tissus qui ne s’effilochent pas.  Points de feston : utilisé pour réaliser des boutonnières à points serrés.

Point glissé : Point totalement invisible qui permet de faire des ourlets sans qu'on voit le fil, ni dessus, ni dessous puisqu'on ne prend qu'un fil du tissu (en bas).

Point surjet : Point oblique réalisé sur le bord du tissu  afin qu’il ne s’effiloche pas.

Point de zigzag : Point de machine généralement utilisé pour surfiler.

Pongé : Taffetas de soie léger et souple, avec parfois un léger grain irrégulier, suivant sa provenance

Popeline :Tissu de coton serré et pesant

Queue-de-rat : Tube tres fin de tissu confectionné à partir d'une bande de biais piquée endroit contre endroit. Pour la retourner, il faut une aiguille de fil solide : fixez le fil a un bout du tube, glissez l'aiguille dans le tube, ressortez-la a l'autre bout et tirez le fil. Elle sert pour les bretelles et les brides.

R-S-T

Reps : Effets de petites striures horizontales sur toutes la largeur, obtenues par des fils plus fins en chaîne qu'en trame.

Rempli : Pliure au bord d’une étoffe formant un ourlet.

Rentré : Bande de tissu, repliée sur l’envers de l’étoffe.

Reps : Tissage à cotes fines ou moyenne.

Ruché : Bande de tissu plissée ou froncée (galon) par des rangées successives de piqûres. 

Satin : Tissu brillant d’un coté,  de coton ou mélangé avec d’autres fibres, c’est un excellent choix pour la décoration en tissu.

Satinette : Tissu mélangé doux, comprenant souvent du coton, avec un reflet légèrement brillant. S’utilise comme doublure classique, mais également utilisée pour faire des rideaux.

Sergé : Tissage à côtes en diagonale. Le serge est l'une des trois armures principales de tissage et se caractérise par la présence de côtes obliques sur l'endroit uniquement. Il peut être à effet chaîne ou trame.

Shantung : Soierie d’épaisseur moyenne et de texture grenue, contenant des fils à l’aspect noueux, épais et serrés. Il est utilisé pour la confection de robes.

Smocks :Fronces rebrodées sur l'endroit du tissu, servant de décoration à des vêtements d'enfants ou des robes légères.

Soie : Fil produit par une espèce de ver appelé le ver à soie. Il est tissé selon diverses techniques, pour donner des tissus d'épaisseurs variables, très doux au toucher et ayant un grand pouvoir absorbant et luxueux.

Suedine : Tissu qui ressemble à du daim.

Surfilage : Généralement au point de zigzag, il permet d’éviter que le tissu s’effiloche.

Surjet : Point de couture réalisé à la main, destiné à assembler deux tissus par les bords. Il consiste à appliquer les deux tissus l'un sur l'autre en faisant coïncider les bords puis traverser les deux tissus à chaque point.

Surpiquer : Piquer de manière visible, à quelques millimètres de la couture précédente, une étoffe pour la décorer.

Taffetas : Peu être uni ou changeant. Cet aspect est obtenu en utilisant une chaîne et une trame de couleurs différentes. Réalisé à l'origine en soie, pas d'envers.

Toile de Jouy : Toile imprimée reprenant des scènes mythologiques ou pastorales.

Toile thermocollante : Tissu que l’on peut coller au fer et lui permet de rendre plus rigide les embrasses et autres accessoires de tissu. Le thermocollant en bande permet de faire des ourlets sans couture.

Tissage : Le tissage consiste à lier les fils de chaîne ( sens vertical) par des fils de trame ( sens horizontal) sur des métiers à tisser.

TISSUS JAURES : La qualité à prix malins!

Trame : (chaîne et trame) Fils parallèles à la largeur d’une pièce de tissu.

Tulle : Tissu mince, léger et transparent dont les fils forment un réseau à mailles rondes ou polygonales.

Tweed :Tissu épais en laine, généralement de deux couleurs et utilisé pour la confection de manteaux et de costumes.

U-V-W

Umbrella : Tissu dense et serré à large bordure satin

Velours :Réalisé dans toutes sortes de matières ( coton, lin, viscose, soie, laine, mohair, acrylique) est constitué par un dossier armure toile et d'une bouvle formée par des fils de chaîne qui est ensuite coupée dans sa partie supérieur, formant ainsi le poil. Peut-être uni, gaufré, façonné (velours de Gênes) ou tissé en poils couchés (panne de velours).

Vichy : Tissu de coton à carreaux bicolores, usuellement blancs et de couleur

Viscose : Fibre synthétique à base de cellulose, utilisée seule ou mélangée à d'autres fibres (synthétiques ou naturelles). Le tissu en résultant présente un grand confort. On fabrique à partir de cette fibre la cellophane, la rayonne ou la fibranne.

Voile :  Tissu léger et fin, pouvant être en coton, viscose ou soie.

Wash and wear : Définit les étoffes d'entretien facile (lavage machine et défroissabilité).

Wassingue : Terme utilisé dans le Nord de la France; * synonyme de serpillière.

Waterproof : Traitement imperméable.

Whipcord : Tissu serré de la famille des gabardines, à côtes obliques très en relief; * uniformes, draperie et lainages.

Wildman ® : Métier circulaire à maille cueillie pour peluche, utilisant en poil des rubans de fibres.

Woolmark ® : Nom générique des marques commerciales du Secrétariat International de la Laine.

Workwear : Terme anglais pour vêtement de travail.

X-Y-Z

Yack (poil de) : Poil long et soyeux provenant du yack, bovidé d'Asie centrale.

Yamamaï : Variété de soie sauvage produite par la chenille de l'Antheraea Yamamayi, originaire du Japon, qui se nourrit de feuilles de chêne; très brillante, ressemblante à la soie d'élevage.

Yorgal ® : Tissu teint en fil, uni ou façonné, chaîne fil continu polyester, trame fibre acrylique.

Zénana ® : Tissu de coton léger, souple, cloqué mécaniquement.

Zéphyr : Toile de coton ou polyester/coton, fine, légère et souple, unie ou rayée en chaîne par des fils teints. Retors de laine peu tordu pour layette et vêtements légers.

Zibeline : Tissu moelleux et au toucher doux, présentant sur l'endroit des poils argentés ou blancs imitant la fourrure de belette.

Ziberline ® :Tissu 100% soie, chaîne grenadine, armure double-face, tramé soie sur les deux faces.

Zigzag : Point en forme de chevron.

Zostère : Fibre végétale provenant d'une herbe marine vivace croissant en herbiers, et utilisée dans les bourrages pour étanchéifier les presse-étoupes.

TISSUS JAURÈS

La qualité à prix cassés !